AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le pas de l'ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ezio Auditore

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Le pas de l'ombre   Ven 5 Juin - 12:36

Race : Humain
Nom : Auditore
Prénom : Ezio
Surnom : Le Démon ou la Mort Blanche
Sexe : Masculin
Sexualité : Hétérosexuel
Âge : 28 ans


Métier : Maître assassin chef du soleil noir
Compétence : Alchimiste
Équipement : L’équipement d’Ezio est des plus mystérieux au premier regard on pourrait croire qu’il s’agit d’une simple personne encapuchonné avec une épée à une main mais la est le point faible des ignorants, sous chaque bracelet de
force en cuir qu’il possède, Ezio à crée un mécanisme de lame cachée, en pressant un petit mécanisme simple une mortelle lame sort de son fourreau pour éliminer sa proie en silence, il possède aussi une large ceinture ventrale en cuir qui contient des emplacements à fioles. Sinon l’armure d’Ezio se compose de pièces de tissu et de cuir.


Description Physique : Ezio est un beau jeune homme de 28 ans avec d’élégants cheveux couleur platine ainsi que des yeux argenté, ce qui en fait un charmeur quand on croise son regard, sinon Ezio mesure 1m90cm avec un physique très athlétique et doué d’une grande agilité. Il possède un tatouage runique dans son dos ainsi qu’une cicatrice sur le pectoral droit, bien sur sa musculature n’est point impressionnante sous ses vêtements, surtout que son visage restera caché sous sa capuche blanche.


Description Morale : Ezio est une personne douce et attentive, il possède une âme de poète à ses heures perdues quand le calme règne au sein de la confrérie et lors de ses escapades nocturnes, mais ceci est son coté caché qu’il ne montre point à tout le monde depuis un tragique évènement, sinon Ezio est de nature neutre en général et il adoptera son comportement et décidera de ses choix en fonction de la situation auxquelles il fait face. Malgré ce que les faibles d’esprit qui sont bercés par l’illusion des autres pensent… les assassins sont loin d’être des lâches sans cœur dépourvues de sentiments, ils ont un code d’honneur. ( qui sera décrit dans l’histoire )


Biographie



Histoire :


Une lame cachée perçant la chair, lachaleur du sang d’une victime coulant à travers cette dernière, vous pensezêtre à l’abri des regards et des oreilles ? Nous sommes partout et nulle part à la fois, mon nom est Ezio Auditore et voici mon histoire.


Je suis né dans une région des champs dorés, près de Dametra dans un comté appartenant à mon père le comte Auditore, je naquis un soir de pleine lune ce qui fut un signe particulier dans les croyances comme quoi mon destin serait lié à la douce dame nocturne, il est vrai qu’au début je n’y croyais point mais avec ce que je vais vous raconter vous comprendrez pourquoi parfois croire est important. Je restais souvent
auprès de ma mère car mon père n’était pas souvent présent auprès de nous, il travaillait beaucoup pour le roi, mais je ne savais pas ce qu’il faisait précisément, il voyageait beaucoup entre la capitale et Asteria. Notre domaine n’était point imposant mais il se situait proche de la capitale et les cultures que nous possédions nous
permettaient de bien nous nourrir et de nourrir de temps en temps des voyageurs.


A l’âge des mes 16 ans, je fis enfin la rencontre du vieux Sargol, il me surveillait depuis ma naissance sous les ordre de mon père.. enfin je l’ignorais encore à ce moment. Il devint mon mentor malgré son coté mystérieux et discret, il m’enseigan l’art du combat, et il me fit des parcours du combattant assez spéciaux, très acrobatiques il m’entraînait pour devenir ce que je suis devenu à ce jour. Le vieux Sargol m’enseigna à ma demande un peu capricieuse l’études des plantes et du métier d’apothicaire et cela me plaisait, je me mis donc à lire des livres comment créer des poisons ou tout autres types de potion curatives ou des potions qui pouvait aider toute comme détruire. Une autre passion me prit, ce fut celle de la poésie, je m’éclipsais souvent la nuit pour me retrouver sur le toit de ma maison et contempler les étoiles et la lune afin de trouver l’inspiration.


Après des années d’entraînement vers mes 23 ans je rencontrai une belle jeune femme sous le nom D’Elena, vous pensez que ce détail est sans intérêt mais attendez de connaître la suite, Elena et moi passions d’agréable moments ensembles, nous étions compatibles, mais tout beaux rêves ont une triste fin selon. Lors d’une fin de journée épuisante, Elena et moi annoncions à mes parent notre décision de mariage mais entre deux sourires nous eûmes la visites d’un groupe de quatre voyageurs, qui nous demandèrent pénitence afin de se restaurer et de bon cœur nous leur donnions un repas Mais les intentions de ces voyageurs n’étaient point pures, le chef des voyageurs eut un geste déplacé et osé envers ma mère et mon père lui brisa les doigts, ce fut la première fois que je vis mon père de la sorte. Les voyageurs quittèrent notre demeure en criant vengeance. Pour mon père ce fut des paroles futiles et cette nuit… j’aurais du rester auprès de lui car j’aurais pu éviter le pire mais j’ai pu apprendre que rien n’arrivait par hasard.


Le lendemain matin, mon père heureux de cette nouvelle de mariage m’envoya faire des courses à Asteria afin de commander le nécessaire pour la fête, je resta toute la journée à dans la grande ville pour trouver le meilleur qu’il fallait, et…cette fameuse nuit lors de mon retour chez moi ma vie toute entière bascula de la lumière vers les ombres arriva.. une vision d’horreur rpis possession de mes yeux ma terre, ma demeure était inexistante complètement brûlée, j’était tétanisé, je m’approcha doucement pour voir sur le sol des cadavres calcinés, dont celui de mon père et de ma mère main dans la main… ils étaient mort ensembles… plus loin je vis un collier vérouillé autour d’une main en cendre qui était celle de ma bien aimé, la douleur fut elle que ma gorge éclata sous mes cris de douleur et mes larmes je ne pouvais m’empêcher de souffrir, qui était l’ignoble monstre qui avait fait cela à de pauvres innocents


Ma douleur était plus qu’insoutenable mais une seule personne me trouve sanglotant, ce fut le vieux Sargol, qui arriva à me calmer et m’expliqua qui étaient les auteurs de cette tragédie, il s’agissait des voyageurs de la nuit dernière, Le vieux Sargol m’expliqua qu’il pouvait me donner la vengeance que je désirai, mais que je devais l’écouter à la lettre, ma colère était telle que j’avais accepté sa proposition sans réfléchir une seconde mais je lui posa une question : comment allait il m’aider ? Le vieux Sargol sourit et m’emmena chez lui à la capitale des humains Dametra.Apres m’être installé chez le vieux Sargol, ce dernier me raconta une histoire hallucinante comme quoi mon père était le plus talentueux assassin de l’ordre du soleil noir. Je n’en croyais pas mes oreilles et refusait de croire ces paroles, le Vieux Sargol me proposa d’en devenir un et de reprendre le flambeau de mon père et de tuer les pourritures qui m’avait tout pris, mais il m expliqua que si je venais à refuser sa proposition il aurait fallu que je ne parle point de tout ce qu’il venait de me dire sous peine de mort. Tout se mélangeait dans ma tête, je me sentait mal et pris du repos dans ma petite chambre d’accueil.


Je ne pouvais m’empêcher de tenir le collier d’Elena dans mes mains et à force de patience je réussis enfin à l’ouvrir pour y trouver un message .


A toi oh mon amour, mon poète de toujours, mon rêve de passer les jour à tes cotés est enfin réaliser,Reste celui que j’ai connu et garde ton cœur tel qu’il l’est, agis comme ton cœur se doit d’agir mais à mes yeux tu restera mon ange blanc

Sous ces mots les larmes ne purent cesser de couler, mais des larmes une vengeance et une imposante volonté explosèrent en moi. Le lendemain de ma nuit assez tourmenté je pris la décision d’accepter la proposition de Sargol, ce dernier avant de commencer me mis en garde des nombreux dangers que j’allais encourir mais j’accepta quand même. Le vieux Sargol m’enseigna donc pour commencer l’histoire de la confrérie du soleil noire


Hors Jeu



Codes : Toit
Où avez-vous connu le forum ? :
Donnez une note sur 10 au forum : ??/10
Sur une échelle de 0 à 10 donnez une note approximative de votre activité sur ce forum: ??/10


voila j'ai écrit tout ceci ce matin désolé du retard mais je suis relancé dans l'inspiration la suite arrivera vite et sans retard massif cette fois ci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezio Auditore

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Le pas de l'ombre   Mar 30 Juin - 19:21

Voila début Histoire Mise à jour encore désolé du retard massif la suite arrivera très vite et sans retard important Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le pas de l'ombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Togoria- L'ombre d'un doute
» Voyage en ombre et disparition d'armée
» L'Ombre du Vent. [ Free. ][ UC]
» [Entraînement] A l'ombre du grand chêne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cyanusia :: Scriptorium :: Les Figures De Notre Temps :: Fiches En Constructions-
Sauter vers: